GESTIONNAIRES EN ACTION. Après avoir offert une performance en dents de scie au troisième trimestre, les marchés boursiers canadiens et américains devraient essentiellement faire du surplace au 4e trimestre, ou même générer un rendement négatif, selon Nicolas Vaugeois, vice-président et gestionnaire de portefeuille, répartition globale de l’actif et stratégies alternatives chez Fiera Capital.

Ce dernier estime que des nuages viennent assombrir le portrait sur les marchés boursiers, dont le spectre d'une faillite du plus important promoteur immobilier chinois, Evergrande, qui croule sous une dette de plus de 300 milliards de dollars américains.

L'inflation est aussi au coeur de toutes les discussions et pourrait forcer la Réserve fédérale américaine a réduire plus rapidement que prévu son assouplissement quantitatif.

Alors que la saison des résultats financiers du troisième est sur le point de démarrer, Nicolas Vaugeois s'attend à ce que les entreprises qui composent l'indice phare de la Bourse de New York, le S&P 500, répètent l'exploit accompli au 2e trimestre. Selon FactSet, 87% d'entre elles ont battu les prévisions des analystes, ce qui est du jamais vu depuis que la société compile cette statistique en 2008. Toutefois, selon le gestionnaire de portefeuille, cette possibilité se reflète déjà dans les cours boursiers, puisque la Bourse anticipe le cycle économique de 6 à 12 mois.

Cela signifie qu'un autre record ne se traduirait pas nécessairement par des rendements boursiers positifs d'ici la fin de l'année.

Pour de l’information concernant l’utilisation de vos données personnelles - https://omnystudio.com/policies/listener/fr

Podden och tillhörande omslagsbild på den här sidan tillhör Les Affaires. Innehållet i podden är skapat av Les Affaires och inte av, eller tillsammans med, Poddtoppen.