GESTIONNAIRES EN ACTION. Malgré le témoignage de la lanceuse d'alerte Frances Haugen qui reproche à Facebook (FB, 329,22$US) de faire passer ses intérêts financiers avant la sécurité de ses utilisateurs, le numéro un mondial des réseaux sociaux reste une entreprise exceptionnelle, selon le président et gestionnaire de portefeuille à Giverny Capital, François Rochon.

La panne mondiale qui a paralysé tous les sites de l'entreprise, incluant Instagram et les services de messagerie WhatsApp et Messenger, n'y change rien.

François Rochon soutient que Facebook fait face à des défis colossaux qui sont très complexes à résoudre, entre autres celui de devoir superviser les publications de plus de 3,5 milliards d'utilisateurs au total sur toutes ses plateformes.

Par le passé, la société a toujours démontré qu'elle était capable de résoudre les problèmes qui se présentaient et elle devrait aussi être en mesure de régler la crise réputationnelle à laquelle elle fait face en ce moment, croit-il.

Le titre de Facebook a perdu près de 13% de sa valeur depuis son sommet de 384,33$US atteint au début du mois de septembre, ce qui fait de lui un bon exemple d'occasion d'achat pour les investisseurs à contre-courant.

Pour de l’information concernant l’utilisation de vos données personnelles - https://omnystudio.com/policies/listener/fr

Podden och tillhörande omslagsbild på den här sidan tillhör Les Affaires. Innehållet i podden är skapat av Les Affaires och inte av, eller tillsammans med, Poddtoppen.