Etre mère adoptée en Corée du Sud, une maternité chamboulée - Anne Sophie
Avsnitt

Etre mère adoptée en Corée du Sud, une maternité chamboulée - Anne Sophie

Bienvenue dans la Matrescence, vous écoutez l’épisode 81 de la saison 3.

7000, c’est à peu près le nombre d’enfants adoptés depuis la Corée du Sud entre 1980 et 2000.

A cette époque, la Corée du sud est la première source d’adoption internationale en France.

Au début des années 1980, ce sont près de 1000 bébés par an qui arrivent sur le sol français.  

C’est ce qui est arrivé à Anne-Sophie Imbert.

Avant de devenir mère, Anne-Sophie se contrefout de son histoire familiale.

Et pourtant, elle a passé  8 mois dans un orphelinat coréen avant de rejoindre sa famille française.

Pendant 33 ans, l’adoption, c’est un non-évènement dans sa vie.

Jusqu’à sa grossesse en 2018.

D’un coup, sans la prévenir, tout ce pan de son existence resurgit. 

Avec l’arrivée de Jules, Anne-Sophie s’autorise à ressentir ses émotions de bébé et c’est le tsunami.

Dans cet épisode très émouvant, Anne-Sophie explique ce que devenir mère en étant adoptée peut représenter, comment, elle, a vécu cette matrescence si particulière et comment son regard sur sa mère biologique a changé du jour au lendemain.

Je vous souhaite une très bonne écoute 

C’était Anne-Sophie Imbert, maman adoptée en Corée du sud.

Je suis Clémentine Sarlat, votre hôte, si vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à le partager autour de vous ou sur les réseaux sociaux @lamatrescence

A la semaine prochaine

Prenez-soin de vous

See Privacy Policy at https://art19.com/privacy and California Privacy Notice at https://art19.com/privacy#do-not-sell-my-info.

Podden och tillhörande omslagsbild på den här sidan tillhör Clémentine Sarlat. Innehållet i podden är skapat av Clémentine Sarlat och inte av, eller tillsammans med, Poddtoppen.